Notre Deuxième Cerveau : L’intestin

La santé est un équilibre global, tout déséquilibre ou dysfonctionnement d’un organe ou d’une partie de l’organisme se répercute de proche en proche jusqu’à atteindre l’ensemble de notre individu tant physiquement que psychiquement.

Autrement dit, lorsque les symptômes de la maladie se perçoivent sur un organe précis cela signifie que l’organisme entier est “malade” et ce déséquilibre est le plus visible au niveau de l’organe le plus faible.

Beaucoup de nos maux se réfèrent à notre intestin, l’intestin est un organe spécial, car celui-ci possède son propre système nerveux (le système nerveux entérique). Il joue un grand rôle et travail en étroite collaboration avec d’autres organes et systèmes.

Comme le dit le docteur Kousmine :

“Qu’il s’agisse de Cancer, de polyarthrite ou de sclérose en plaque, mon traitement de base est le même. Il s’agit de supprimer le plus vite ce que je considère comme étant la source de la maladie, c’est à dire l’intoxication (….) d’origine intestinale.”

L’intestin ou le côlon faisant parti du système digestif jouent un rôle important dans notre organisme, parmi leurs rôles, nous retrouvons :

  • Un rôle d’élimination et de détoxification
  • Un rôle immunitaire (produit jusqu’à 70% de nos cellules immunitaires)
  • Un rôle de protection entre le milieu intérieur et extérieur de l’organisme
  • Un rôle de formation et d’évacuation (matières fécales)
  • La sécrétion d’une vingtaine de neurotransmetteurs (sérotonine par exemple : responsable de l’humeur)

On dit que l’intestin est notre deuxième cerveau, mais pourquoi ?

Justement, parce que celui-ci est en étroite relation avec notre cerveau.

Relié au cerveau par le nerf vague, l’intestin possède des milliers de neurones (200 millions environ), intervient dans de nombreux processus en relation direct avec le cerveau, sécrète des neurotransmetteurs et est le lieu de production de nos cellules immunitaires (jusqu’à 70% d’entre elles).

L’intestin envoi des signaux direct au cerveau via le nerf vague, lorsque celui-ci perçoit une anomalie après avoir transmis l’information au cerveau, le cerveau ordonnera l’arrêt de la digestion.

La réponse sera des : nausées, vomissements, fièvre épurative… Et ce afin d’éliminer par une réponse parfois perçue comme “violente” l’élément pathogène. Cette réponse a pour but de protéger l’organisme.

Les deux sont étroitement liés et prendre soin de notre intestin se répercute automatiquement sur l’ensemble de notre organisme.

Comment prendre soin de votre intestin ?

Pour cela, des gestes simples au quotidien permettront de protéger votre flore intestinale.

Consommez des aliments riches en :

  • Acides gras essentiels
  • Oméga 3
  • Fibres
  • Probiotiques

Le temps de mastication : Aliment bien mâché à moitié digéré !

  • Mastiquer au minimum 30 fois

Des exercices de respiration :

  • Allongez-vous confortablement, inspirer profondément en gonflant le ventre au maximum, puis expirer lentement. Répétez cette technique avant de vous coucher

Le lavement colo-rectal :

  • le Docteur Catherine KOUSMINE préconisait récemment des lavements à la camomille afin de nettoyer les intestins et réduire son inflammation.

Les plantes médicinales :

  • Voyez avec un naturopathe les plantes qui vous seront adaptés.

“Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture”.

L’équipe Floral’Essence.

Partagez !

Click Here to Leave a Comment Below